Les jouets font partie intégrante de la vie des enfants. Par ailleurs, même les adultes jouent lorsqu’ils ont le temps de le faire. A la maison, certains jouets restent intacts tandis que d’autres s’usent rapidement à force d’être joués tout le temps. Cette situation est due non seulement à la préférence de l’enfant mais aussi à l’attrait que le jouet lui offre. Par rapport à l’enfant, cet attrait dépend surtout de son développement psychologique.

Des jouets pour la petite enfance

A partir de 2 mois, le bébé commence à discerner les couleurs et les sons. Votre bébé trouvera son bonheur avec les hochets multicolores et les jouets en caoutchouc qui couinent sous pression. A partir de 3 ou 4 mois, ses sens commencent à s’éveiller. Il s’ouvre au monde extérieur : suit du regard les mouvements des objets ou des personnes aux alentours, essaie d’agripper à ce qui l’entoure. Les mobiles de berceau avec ou sans comptine l’aideront à développer sa curiosité et sa motricité. De 6 à 12 mois, le bébé développe la motricité de ses membres supérieurs et inférieurs : il commence à s’asseoir, à ramper ou à marcher même. C’est l’âge des trotteurs et des parcs à jouets. Les petites voitures ou mini trains pourront l’aider à se mouvoir sans dépendre des adultes.

Moins de doudous mais plus centré sur la motricité

Entre 1 à 2 ans, l’enfant commence à s’intégrer à la vie quotidienne : il essaie de manger tout seul, touche-à-tout, court partout. Il s’exprime mieux et arrive à articuler ou à mimer ce qu’il veut. C’est à cette période que l’enfant lance partout ses jouets et se délasse de ses doudous.
Inutile de passer la journée à se baisser et à tout ramasser, il est préférable de laisser les jouets par terre afin que l’enfant sache qu’ils ne bougent pas contrairement à lui et à ses parents. En lançant les jouets partout, l’enfant espère qu’ils vont revenir. Le fait qu’une tierce personne les ramasse lui permet de comprendre qu’effectivement les jouets reviennent sans qu’il ne les prenne. Les jouets idéaux pour cet âge sont les jeux de constructions (grand modèle), les jeux d’adresse (puzzles en bois, trieurs de forme, …). A partir de cet âge-là, les parents peuvent aussi initier leurs enfants à la lecture avec des livres miniatures ou en leur lisant des histoires.

Fini l’individualisme

Contrairement à la petite enfance, les enfants commencent à devenir autonomes et développent leur faculté d’adaptation avec le milieu extra-familial à partir de l’âge de 2 ans. Au départ, ils s’inventent des histoires, un ami imaginaire pour jouer et commencent à vouloir sortir de leur cadre habituel. A ce moment ses jouets favoris sont plus éducatifs tels les livres de coloriages et collages, les jeux d’adresse (puzzles, lettres et chiffres, domino des couleurs ou des animaux, ..).
Un peu plus tard soit vers 3 ans, il commence à s’ouvrir aux autres : à vouloir jouer dans les parcs avec d’autres enfants, vouloir aller à l’école. Désormais, ses jeux préférés deviennent ceux qui lui permettent de jouer avec d’autres enfants. Dans ce cas, offrez-lui une panoplie de dinette ou des accessoires pour jouer aux docteurs, ou tout simplement un ballon.

Une ouverture dans le monde de l’apprentissage

A partir de 5 ans, les enfants sont en général passés en classe maternelle. Ils commencent à partir de cet âge à s’intéresser à des idées beaucoup plus techniques. Leur esprit créatif s’éveille et les jeux qui les intéressent tournent autour des planètes, de la géographie, de la nature ou encore les activités manuelles et loisirs créatifs…
Les coffrets à thème (chimie, magie, poterie, coiffure et maquillage…) ou les jeux de société ainsi que les figurines et les matériels de travaux manuels ou de dessin et les trousses à outils peuvent les aider dans cette quête de créativité.

Passage entre l’enfance et l’adolescence

Entre 9 à 12 ans, l’enfant passe par une autre période de sa vie : la pré adolescence. Cette période marque la fin de l’enfance et l’entrée dans l’adolescence. Il commence à revendiquer son indépendance sur ses choix (vestimentaires ou amis). Il s’agit de sa manière de marquer son identité. Les accessoires de sport, les différents jeux d’expérimentation, l’élaboration des différentes maquettes deviennent son passe-temps favori.
Si l’enfant possède un sport préféré, ses parents peuvent l’inscrire dans un club dès 8 ans. A partir de 3 ans, il est possible de permettre aux enfants de voir des films d’animation ou des comptines. Toutefois, les parents doivent établir un règlement concernant la durée pour laquelle les enfants peuvent rester devant un écran. Il est à noter qu’avant 3 ans, le fait de rester face à un écran détruit le développement intégral de l’enfant.